Le Satellis 125

Modifié le mercredi 09 juillet 2008 à 18h36 par Julien T.

 

Accueil > Essais Peugeot > 125cc > Le Satellis 125

peugeot satellis 125 scooters
satellis 125 peugeot

Voici enfin le scooter qui manquait à Peugeot pour contrer les fabricants italiens et japonais dans la catégorie Grand Tourisme. Scooter au gabarit solide comme tout GT qui se respecte, le Satelis reste toutefois une machine bien proportionnée, élégante et dotée d’une personnalité propre. L’arrière par exemple, malgré un coffre capable de recevoir deux casques intégraux, garde une certaine finesse alors que l’avant pour sa part s’inspire toujours plus des calandres automobiles... Peugeot ! On retrouve d’ailleurs cette marque de fabrique dans bien des équipements, comme le très complet tableau de bord, le coffre sous la selle qui possède une ouverture avec télécommande, les imposants mais excellents rétroviseurs asphériques avec glaces à surface convexe ou encore des projecteurs équipés de lampes halogènes H7 (empruntés à la 407). Coté rangement, outre le coffre sous la selle, on retrouve une boîte à gants (profonde de 250 mm) à gauche du guidon (il y a même une prise électrique 12V), un petit logement en bout de selle et un autre au milieu du guidon. Bref, c’est complet, même si le Peugeot ne fait pas vraiment mieux sur ce point que ses concurrents. De plus, la qualité des plastiques laisse à désirer et les systèmes de fermeture des petits rangements semblent assez fragiles. Contre le vol en revanche, outre une clé dotée d’une puce électronique seule capable de permettre de démarrer la machine, on retrouve une chaîne antivol de 130 cm avec serrure intégrée au châssis du véhicule et répondant aux normes NF/FFMC et SRA. Équipé de jantes de 13 pouces à l’arrière et de 14 à l’avant, le Satelis dispose en outre d’une motorisation signée Peugeot quatre soupapes. Tout nouveau, ce monocylindre est alimenté par une injection électronique et répond aux normes Euro3. La version avec compresseur sera quant à elle disponible en juillet 2006. Le Satelis est proposé avec trois niveaux d’équipement : le Premium (entrée de gamme), le City (avec chaîne antivol) et l’Exécutive (chaîne + ABS).

Egornomique et maniable D’emblée, la prise en mains du Satelis s’avère très facile, pour deux raisons : la position de conduite est ergonomique et la maniabilité excellente pour un scooter de ce gabarit. La hauteur de selle (ainsi que sa largeur) reste raisonnable et vous n’aurez aucun problème à poser les pieds bien à terre si vous mesurez plus de 1,65 m. De plus, le Satelis "braque" très bien et, avec un rayon de seulement 2,38m, effectuer un demi-tour devient une manoeuvre aisée. Seule la béquille latérale qui se replie automatiquement pourra se montrer la plus gênante, au moins au début. Elle peut être considérée comme une sécurité, mais comme Peugeot n’a pas équipé le Satelis d’un frein de parking, celle-ci reste inutilisable sur un terrain en pente descendante... Rassurez-vous, la centrale reste extrêmement facile à utiliser. Mais venons-en au vif du sujet, le moteur ! C’est d’ailleurs l’un des éléments clés de ce scooter, tant il se montre suffisamment vigoureux à bas et moyens régimes. Ses accélérations, y compris en duo, n’ont donc rien à envier à la concurrence. On constate simplement, particulièrement en ville, un léger manque de progressivité en tout début d’accélération ; entre le moment où l’on tourne la poignée de gaz et la mise en route du variateur. Sur route, le Satelis grimpe facilement jusqu’à 80 ou 90 km/h. Il met ensuite un certain temps à atteindre sa vitesse maxi qui se situe aux environs de 115 km/h réels, avec au global un niveau de performances suffisant pour emprunter les autoroutes aux abords des grandes villes. A cette vitesse, la protection soigne le haut du corps, un peu moins les jambes. Le pare-brise est conçu pour une personne de taille moyenne. Les plus petits seront sans doute gênés par ses rebords légèrement inclinés qui altèrent le champ de vision. Comme la plupart des scooters 125 GT, le niveau sonore du moteur est malheureusement élevé en phase d’accélération et en vitesse maxi.

peugeot satellis 125 scooters

Une bonne nouvelle !

Une autre bonne surprise est à découvrir du coté de la tenue de route : à n’importe quelle vitesse, le Peugeot fait preuve d’une belle stabilité ! Avec sa partie cycle surdimensionnée pour la cylindrée (le cadre est prévu pour recevoir les moteurs 250 et 500 cm3), son train avant neutre et ses suspensions Paioli (à l’hydraulique bien freinée), il affiche un comportement sûr. Voilà une qualité que les débutants apprécieront pour se lancer en toute sécurité à l’assaut des grandes routes. Alors que les plus douillets se raviront d’un confort dans la très bonne moyenne, grâce à la selle et aux suspensions bien étudiées, mais aussi à la roue avant dont le diamètre important (14 pouces) lui permet "d’avaler" les petites inégalités du sol. Petit bémol, il n’y a guère que sur route vraiment dégradée que le Satelis avoue ses limites, en raison de son poids important (160 kg à sec) et de sa répartition des masses plutôt classique. Au moins le freinage mettra tout le monde d’accord : particulièrement progressif à défaut d’être incisif (rappelons que le système antiblocage ABS Peugeot agit uniquement sur la roue avant), il conviendra parfaitement aux conducteurs peu expérimentés et à ceux qui adoptent une conduite tranquille*. Au chapitre autonomie enfin, le Satelis permet de rouler pendant environs 350 km avant de passer à la pompe. Voilà donc au final une bonne nouvelle pour les fans de la marque mais aussi tout simplement les scooteristes à la recherche d’un produit polyvalent et pratique. Avec ce Satelis, Peugeot revient dans le marché avec des arguments tout à fait dans le coup et un tarif entre 3 799 à 4 409 &euro ;.

Plus Moins
  • maniabilité
  • confort
  • équipement
  • ABS
  • finition
  • bruit
  • pas de frein de parking

 

* Le constructeur a précisé depuis que suite aux remarques des journalistes au sujet du freinage, certes efficace mais aux commandes quelques peu "spongieuses", l’équipe technique, sur place, a trouvé elle-même les "coupables" : des micros bulles dans le circuit, facilement éliminées avec la simple mise en pression des leviers (brides) pendant quelques heures. Le lendemain les Satelis auraient donc retrouvé toute la sensibilité de leurs commandes et bien sûr conservé leur efficacité au freinage. Vous nous confirmerez cette qualité dans les maxitests ;-)

Scooter-station essaie le Peugeot 125 Satelis.

Peugeot 125 Satelis : A retenir

Le Satelis 125, tout comme le Geopolis 125 qui sortira en milieu d’année, est le scooter qui marque le renouveau de la gamme Peugeot. Suivra ensuite, dans l’espace d’un an, un modèle 125 avec compresseur, un 250 puis un 500 cm3 (ces deux derniers seront motorisés par un bloc Piaggio).Le moteur atmosphérique du Satelis à quatre soupapes se distingue par une course du piston réduite qui lui permet d’atteindre une vitesse très élevée (de l’ordre de 11 000 tr/mn). Alimenté par un système d’injection électronique, il est équipé d’une sonde lambda à l’échappement qui règle l’admission du mélange air/essence en continu. Il est bien sûr conforme aux nouvelles normes antipollution Euro3 et émet 2,0g de CO au km.

Peugeot 125 Satelis

En résumé

Aspect esthétique : pensé esthétiquement un peu dans la même lignée que le Piaggio 125 X8, le Satelis se distingue par une silhouette toute anguleuse, originale, avec une frimousse très typée, de grands yeux et une bulle haute. L’arrière est également reconnaissable avec des feux tout en lignes du plus bel effet. Bien qu’un peu moins large que le X8, il offre une carrure imposante qui flatte l’ego.

A son bord : au premier abord la selle du Peugeot semble ferme et beaucoup moins moelleuse. L’impression se confirme, même si finalement la selle est raisonnablement confortable. Le plus surprenant lorsqu’on enfourche le Satelis, c’est qu’il donne l’impression d’une relative hauteur, pourtant à son guidon on sent ses pieds bien ancrés au sol.
La hauteur de selle est plus que raisonnable pour un pilote d’1m68, qui trouvera facilement une position de conduite confortable. Là encore, la largeur du carénage avant, permet de positionner ses pieds facilement, soit à plat, soit plus en avant, logés dans les contreforts du carénage. Le guidon tombe naturellement sous les mains.
Le tableau de bord est très séduisant. Lorsque l’on met le contact, celui-ci s’anime et s’éclaire avec beaucoup de classe : les grands témoins lumineux sont à la fois très visibles et très discrets, parfaitement intégrés dans les 3 cadrans qui forment le tableau de bord. En plus d’être très esthétique, celui-ci est très complet : il propose un compte tour, sans oublier les fonctions principales : totalisateur partiel, jauge à essence, température extérieure, température moteur, horloge, témoin d’ouverture du coffre... Il est donc à la fois séduisant, efficace et très complet.
La déception vient des rétroviseurs, l’emplacement sur le guidon n’est pas à leur avantage : on manque de recul et de visibilité sur l’ensemble, et l’on déplore le fait qu’ils aient la fâcheuse tendance à vibrer lorsqu’on roule.

Côté rangement : un mini vide poche se cache au coeur du guidon, mais on rechignera à l’utiliser de peur de casser le fragile plastique qui le couvre. Le coffre, quant à lui, déçoit par sa capacité perfectible.

En action : la première chose que l’on remarque, c’est le moteur qui, par sa sonorité, et sa vivacité se fait très présente. On est loin de l’impression lissée que l’on retrouve sur le Yamaha 125 X-Max : sur le Satelis, on sent vivre le petit 125 et l’on ne s’en plaint pas ! Cette présence se confirme à l’accélération : on a la sensation de jouir d’un moteur plein de bonne volonté. Malgré cette bonne impression, la vitesse de pointe n’est pas exceptionnelle, et devient décevante lorsqu’on roule en duo. En ville, cette vivacité sera appréciée, tout autant que la maniabilité de l’engin renforcée par l’assise et la position un peu en hauteur.

En extra urbain : la bulle offre une excellente protection contre le vent, et les flancs protègent correctement le pilote également. Le Satelis se caractérisera par une fermeté notable. Il n’en est pas inconfortable pour autant, et la selle qui semblait assez raide permet d’effectuer de longs parcours sans gêne particulière. Le poste de pilotage n’étant pas exigu, le pilote trouvera la position idéale pour ses jambes.

Prix :
Satelis 125 Premium 3799 €
Satelis 125 City 3959 €
Satelis 125 Executive 4409 €
disponible en concession, garantie deux ans, pièces et main-d’oeuvre

Accessoires :
Porte-bagages 189,00 €
Déflecteurs latéraux 29,90 €
Pare-brise haut 129,00 €
Pare-brise court 99,00 €
Embouts de guidon alu 49,90 €
Pare-mains 19,90 €
Pads de protection latérale 14,90 €
Dosseret passager 49,90 €
Tablier de protection pilote 109,00 €
Manchons fourrés pilote 39,90 €
Plip d’ouverture à distance 64,90 €
Repose-pieds passager 29,90 €
Top-case Kappa 46 litres peint 179,00 €
Top-case Kappa 46 litres noir brut 155,00 €
Dosseret top-case Kappa 46 litres 34,90 €
Housse de protection scooter 39,90 €
Kit carrosserie pour montage chaîne lasso 34,90 €
Kit porte-bagages + top-case + dosseret 349,00 €

Accessoires Tecno Globe :
Alarme 299,00 €
Kit mains libres portable 175,00 €
GPS Tom-Tom Rider 599,00 €

Accessoire Abus
Chaine lasso 184,00 €


statistiques